Geneviève Massé


Native de Rivière-du-Loup, Geneviève Massé vit et travaille à Montréal. Artiste conceptuelle et multidisciplinaire, elle entame son parcours par des formations académiques dans le monde du design – intérieur, industriel et événementiel. Forte de ses expériences professionnelles dans le milieu des arts visuels (ATSA, San Francisco Arts Commission – Bureau d’art public, Mois de la Photo à Montréal, DARE-DARE, etc.), elle termine une maîtrise en arts visuels et médiatiques à l’UQAM en 2017. Elle a exposé son travail au Québec, principalement à Montréal, à San Francisco et sur le World Wide Web. Ses œuvres font partie de collections privés.

Geneviève Massé propose d’accomplir un relevé intensif d’une semaine avec l’intention d’explorer Sudbury par les nombres et par les données concrètes du territoire. Ceci, en dénombrant scrupuleusement différents éléments constituants du paysage environnant. À travers sa présence vigilante et attentive (observation, médiation, marche) et par cette saisie empirique du territoire; des données spatiotemporelles seront recueillies, identifiées et interprétées ; des traces seront laissées, dessinées, tracées ; des nombres seront listés, catalogués, organisés. De retour de ses recensements en nature, elle fera le traitement de ces données telle une comptable installée à son bureau et tentera de faire image avec tout ce data quotidien.

Artiste conceptuelle et multidisciplinaire, Geneviève Massé use des codes, des systèmes, de la logique, de la documentation, pour questionner l’essence et les aspects fondamentaux des bases de données et de la mise en place de ces systèmes qui régissent notre monde.

Elle utilise les technologies numériques autant que les outils analogiques afin d’opérer des protocoles qui se développent au quotidien, et ce, pour photographier, capturer, documenter, dessiner, dénombrer, organiser. Ainsi, elle établit des systèmes rigoureux qui laissent place à l’arbitraire durant le processus de réalisation qui génère des séries d’images, de gestes, de lignes ou de manipulations d’un même sujet. Elle interroge des systèmes mis en place et tente de saisir les failles implicites. En émerge des tentatives d’autoreprésentation par l’image, le dessin ou même la grille Excel.

Massé s’inspire des méthodes scientifiques pour opérer un travail de documentation exhaustif pour chaque projet, afin de rendre compte du processus de travail en cours. Son travail témoigne ainsi à la fois de ce processus que des résultats escomptés.



Suivre l’artiste