Cubicules


Jason Arsenault, Myriam Bessette, Alexis Bellevance, Robin Dupuis, Claudette Lemay


14 janvier au 18 février 2006


Cubicules

Perte de Signal ne propose pas tant ici des objets à contempler, mais plutôt des démarches d’artistes privilégiant l’expérimentation qui vise à renouveler la pratique en arts médiatiques. Des installations vidéo qui explorent de nouvelles formes de sensorialité et de lecture de l’image en mouvement tout en créant des environnements singuliers, des lieux de rencontre entre l’être humain et la machine.

Ici le visiteur aura droit à une expérience sensorielle conçue dans une optique d’exploration de l’image en mouvement tantôt ludique, tantôt formelle. Les œuvres qui composent Cubicules cherchent à tout coup à déployer une énergie poétique et intime tout en développant un univers ou la compréhension de l’œuvre passe par une lecture affective et intuitive qui saura sûrement rejoindre le spectateur.

Les artistes derrière le projet d’exposition Cubicules se sont dotés d’une contrainte commune qui cherche essentiellement à repenser le format de leurs œuvres en très petites installations, tels de petits objets vidéos, en vue de mettre en évidence des espaces d’audio-visualisation propre à leur démarche artistique.

Cette contrainte inusitée a une double visée. Elle est un moteur à la création, car elle invite les artistes à intégrer la contrainte à même leur champ de recherche artistique et elle permet, au-delà du contenu, d’établir un fil conducteur entre les œuvres, ce qui renforce par conséquent la direction artistique de ce projet. Des œuvres qui n’auront pas à se concurrencer, mais bien à se compléter dans le lieu d’exposition.

Penser l’image et le son dans l’espace en fonction de son format est ce qui a amené le groupe à proposer des interventions qui permettent de repenser et à repousser les limites de leur création. Une instigation collective qui se transcende dans la démarche individuelle de chaque artiste de ce projet – Jason Arsenault, Myriam Bessette, Alexis Bellavance, Robin Dupuis, Claudette Lemay.

Prev:
object(WP_Post)#14674 (24) { ["ID"]=> int(5480) ["post_author"]=> string(1) "9" ["post_date"]=> string(19) "2016-08-08 10:35:43" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2016-08-08 14:35:43" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(10) "Logorrhée" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(9) "logorrhee" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2018-05-22 11:40:24" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2018-05-22 15:40:24" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(43) "http://gn-o.org/?post_type=expo&p=5480" ["menu_order"]=> int(181) ["post_type"]=> string(4) "expo" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" } <
Next:
object(WP_Post)#14673 (24) { ["ID"]=> int(5417) ["post_author"]=> string(1) "9" ["post_date"]=> string(19) "2016-08-05 16:21:21" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2016-08-05 20:21:21" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(33) "Samedi gras : Veillée des tuques" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(26) "samedi-gras-veillee-tuques" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2018-05-22 11:40:24" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2018-05-22 15:40:24" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(43) "http://gn-o.org/?post_type=expo&p=5417" ["menu_order"]=> int(177) ["post_type"]=> string(4) "expo" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" }