La structure de la survie


Boja Vasic


20 septembre au 20 octobre 2007


La structure de la survie

Quelques centaines de réfugiés syriens vivent à Rona, une ville construite à l’intérieur d’une autre ville, un établissement monté dans un dépotoir à l’ombre des gratte-ciels de Belgrade. Sous les yeux de leurs voisins, ils y vivent inaperçus depuis plus de vingt ans.

L’installation minimaliste de l’artiste illustre clairement cette situation, qui d’après lui est universelle. Une structure en bois représentant une demeure typique de Rona est érigée à même l’espace de la Galerie: c’est un squelette architectural, sans toit ni murs, transparent et vide. Seul un numéro peint sur un bout de planche et accroché à la structure en guise d’adresse indique que quelqu’un y habite. À travers la structure, une projection vidéographique à deux fenêtres sur les murs de la galerie nous permet de visiter les voisinages et de rencontrer quelques habitants.

Dans la fenêtre à gauche, le spectateur circule à travers les rues de Rona et passe devant une série de demeures construites à partir d’objets recyclés. Les devantures et les cours sont aménagées selon les goûts et les besoins de chacun. Les murs en contreplaqué sont rapiécés de carton et de tissu. Des clôtures improvisées délimitent le terrain. Une femme balaye fièrement sa cour…

Dans la fenêtre à droite, le spectateur se retrouve devant deux gamins qui, chacun son tour, se gonflent la poitrine, cambrent leurs muscles et retiennent leur souffle. Ils sont forts, invincibles. Leur regard pénètre le spectateur… pas question de les ignorer maintenant. Ils sont maîtres de la situation.


L’artiste est natif de Belgrade en Yougoslavie. Il a poursuivi ses études et a obtenu son B.A. en arts visuels ainsi qu’en direction cinématographique et télévisuelle à l’Université de Belgrade. Depuis, Vasic s’est installé et oeuvre à Toronto. Il a présenté son travail un peu partout en Europe, au Canada et aux États-Unis. Ses vidéos ont aussi remporté plusieurs prix internationaux. Cette vidéo a été créée en collaboration avec Vessna Perunovich lors d’une visite récente à Belgrade.

Prev:
object(WP_Post)#14506 (24) { ["ID"]=> int(5257) ["post_author"]=> string(1) "9" ["post_date"]=> string(19) "2016-08-04 14:27:37" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2016-08-04 18:27:37" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(21) "Territoires de langue" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(21) "territoires-de-langue" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2018-05-22 11:40:24" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2018-05-22 15:40:24" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(43) "http://gn-o.org/?post_type=expo&p=5257" ["menu_order"]=> int(154) ["post_type"]=> string(4) "expo" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" } <
Next:
object(WP_Post)#14505 (24) { ["ID"]=> int(5233) ["post_author"]=> string(1) "9" ["post_date"]=> string(19) "2016-08-04 12:59:21" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2016-08-04 16:59:21" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(29) "le linge, le geste, l'ardoise" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(20) "linge-geste-lardoise" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2018-05-22 11:40:23" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2018-05-22 15:40:23" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(43) "http://gn-o.org/?post_type=expo&p=5233" ["menu_order"]=> int(151) ["post_type"]=> string(4) "expo" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" }