Sans recul


Normand Fortin


9 mars au 17 avril 2010


résidence 9 au 12 mars 2010
exposition 12 mars au 17 avril

vernissage vendredi 12 mars à 17 h



Cette exposition est commanditée par Le Loup 98,9 la voix du nord. Nos commanditaires de saison sont CBON, la Première Chaîne, Espace musique, Radio-Canada Télévision | Internet.


Sans recul

En pénétrant dans la galerie on se retrouve au milieu d’une forêt flottante. Des tuyaux de métal coiffés de chaudières s’alignent verticalement dans l’espace. Des feuilles d’aluminium chiffonnées s’étalent en feuillage au-dessus des structures. Des fils d’acier ancrés aux murs maintiennent les arbres en équilibre. Lorsqu’on s’approche d’un arbre, celui-ci s’illumine et révèle l’image qui l’enracine au sol. Il faut faire le tour de la forêt pour permettre à chaque arbre de se manifester.

Même si la forêt nord-ontarienne est la source d’inspiration de l’artiste, son installation se réfère aussi aux forêts du monde. Chaque arbre représentant un coin de la planète est placé harmonieusement dans l’univers utopique de l’artiste.

Mais une tension règne; les fils d’acier tendus horizontalement entre les arbres et les deux murs de la galerie nous ramènent à la sévérité des problèmes environnementaux créés par l’être humain.

Dans une projection vidéo, les poteaux électriques, les arbres et les lampadaires filent à toute allure entre Kapuskasing et Sudbury. C’est peut-être le mouvement de ces objets verticaux qui nous libère de ce malaise en nous offrant une porte de sortie temporaire.


Normand Fortin vit à Kapuskasing. Il œuvre dans le milieu des arts depuis plus de 30 ans. Ses œuvres ont été présentées en Ontario, au Québec et au Nouveau-Brunswick. Au cours de sa carrière, l’artiste a réalisé une dizaine de sculptures publiques. Fortin est membre du collectif Perspective 8, dont les installations, les performances et les interventions ont été présentées un peu partout en province et au Québec.

Prev:
object(WP_Post)#14507 (24) { ["ID"]=> int(4272) ["post_author"]=> string(1) "9" ["post_date"]=> string(19) "2015-12-14 15:38:28" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2015-12-14 20:38:28" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(31) "La confession de Mademoiselle M" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(31) "la-confession-de-mademoiselle-m" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2018-05-22 11:40:22" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2018-05-22 15:40:22" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(43) "http://gn-o.org/?post_type=expo&p=4272" ["menu_order"]=> int(121) ["post_type"]=> string(4) "expo" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" } <
Next:
object(WP_Post)#14506 (24) { ["ID"]=> int(4196) ["post_author"]=> string(1) "9" ["post_date"]=> string(19) "2015-12-14 10:49:09" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2015-12-14 15:49:09" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(6) "Surgir" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(6) "surgir" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2018-05-22 11:40:22" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2018-05-22 15:40:22" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(43) "http://gn-o.org/?post_type=expo&p=4196" ["menu_order"]=> int(118) ["post_type"]=> string(4) "expo" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" }