Intimacy & Beyond


Vessna Perunovich


17 octobre au 21 novembre 1998


Intimacy & Beyond

Avec l’exposition Intimacy & Beyond, l’artiste présente une installation faite de sculptures en bas de nylon dans lesquels sont placés des objets. « Ces humbles sous-vêtements -les bas de nylon- ont le pouvoir inattendu d’imiter la flexibilité et la fragilité du corps. Le bas de nylon s’étire, permettant l’accès jusqu’à une certaine limite, tout en résistant la pression qui leurs sont imposés. Comme cette autre peau pour le corps peut facilement se déchirer, le corps aussi a cette même fragilité. » Avec l’assemblage de ces structures fragiles, l’artiste tente d’exprimer les tensions du quotidien qui s’opposent à nos conceptions romantiques de la sexualité et de l’amour. L’utilisation des matériaux et formes diverses cherche à révéler les anxiétés et désirs que nous ressentons dans nos relations intimes. En juxtaposant la transparence fluide du bas de nylon à des objets rudes, lourds et coupants l’artiste transmet la réalité du combat et du déséquilibre qui se rattache à la condition humaine et à son ultime, quoique utopique but, à trouver le bonheur.


Vessna Perunovich | au sujet de l’artiste

Originaire de la Yougoslavie, Vessna Perunovich a participé à un bon nombre d’expositions individuelles et de groupe dans son pays d’origine, avant d’immigrer au Canada en 1988, où elle a continué à exposer de façon intensive. Plusieurs œuvres de l’artiste se retrouvent dans les collections publiques et privées en Europe, au Canada et aux États-Unis.

Prev:
object(WP_Post)#14502 (24) { ["ID"]=> int(6241) ["post_author"]=> string(1) "9" ["post_date"]=> string(19) "2016-09-08 13:04:50" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2016-09-08 17:04:50" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(16) "Forme - difforme" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(14) "forme-difforme" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2018-05-22 11:40:29" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2018-05-22 15:40:29" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(43) "http://gn-o.org/?post_type=expo&p=6241" ["menu_order"]=> int(283) ["post_type"]=> string(4) "expo" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" } <
Next:
object(WP_Post)#14501 (24) { ["ID"]=> int(6223) ["post_author"]=> string(1) "9" ["post_date"]=> string(19) "2016-09-07 15:05:11" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2016-09-07 19:05:11" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(25) "Les itinérances du corps" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(24) "les-itinerances-du-corps" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2018-05-22 11:40:29" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2018-05-22 15:40:29" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(43) "http://gn-o.org/?post_type=expo&p=6223" ["menu_order"]=> int(279) ["post_type"]=> string(4) "expo" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" }