Construction d’une explosion : espaces habités et imaginés


Patrick Harrop, Eric Lalonde, Jeremy Upward


22 avril 2021


Le 22 avril 2021, de 19 h à 20 h
Un événement virtuel diffusé en direct, sur twitch.tv/placedesarts

Co-présenté par la Place des Arts de Sudbury, dans le cadre du Forum Avantage Numérique


Patrick Harrop, Eric Lalonde et Jeremy Upward, trois artistes numériques de Sudbury, vous invitent à venir naviguer dans l’imaginaire de la Place des Arts. Se servant de maquettes virtuelles de l’édifice comme canevas sur lequel des images en mouvement, des textes, et des effets spéciaux scénographiques seront projetés, les trois artistes sondent les espaces virtuels et physiques que nous habitons et qui nous habitent. Ils proposent ainsi un collage d’arts médiatiques improvisé à même la surface du bâtiment en devenir, de façon à célébrer ce lieu rassembleur en pleine métamorphose. 

Construction d’une explosion : espaces habités et imaginés. Patrick Harrop, Eric Lalonde, et Jeremy Upward © 2021


Les artistes

Patrick Harrop est artiste électronique, architecte agréé et professeur d’architecture à l’Université Laurentienne / Laurentian University à Sudbury (Canada). Sa pratique artistique est une recherche-création fondée sur l’exploration de phénomènes perceptuels et dynamiques, informée et influencée par la philosophie de la technologie, l’histoire de l’architecture et l’histoire des débuts de la technologie moderne. Comme chercheur, il se spécialise dans les technologies et la conception émergentes, notamment le hacking électromécanique, la fabrication numérique et la culture maker à code source ouvert. Ses œuvres artistiques ont été exposées à Montréal, Busan, Budapest, Shanghai, Berlin, Londres, Vancouver et Winnipeg.

Entrelacé entre le physique et le numérique, Eric Lalonde est un artiste et stagiaire en architecture qui réside à Sudbury, en Ontario. Il est fasciné par le potentiel qui se trouve entre l’environnement bâti et les arts médiatiques. Son expérience artistique repose sur la lumière, le son, la synthèse modulaire, la projection et la programmation en temps réel. Les principes de l’analogue et du numérique sont thématiquement pertinents dans ses pièces et ont inspiré une plus grande dualité dans son travail. Ses divers projets cherchent à impliquer l’observateur, non seulement en tant que spectateur, mais aussi en tant que partie du processus, ce qui, en fin de compte, renforce l’expérience unique. Il a participé à la Nuit blanche 2020 de l’école d’architecture McEwen et à la FAAS de la Galerie du Nouvel-Ontario en 2018.

Jeremy Upward est un artiste numérique basé à Sudbury avec une formation en architecture. Sa passion pour les médias numériques se transforme en une exploration de la dualité entre l’espace physique et l’espace numérique, ainsi qu’en un entrelacement de phénomènes visuels et sonores. À l’aide d’outils tels que TouchDesigner et Ableton, il a exploré ces idées par le biais de la projection numérique pour transformer ce qui est traditionnellement lié à un écran d’ordinateur en une expérience tridimensionnelle, spatiale et sonore. Alors que la société adopte de plus en plus l’internet, Jeremy pense qu’il est important d’explorer comment intégrer la vie numérique de chacun dans sa vie physique. Au cours des dernières années, son travail a été présenté au public lors de nombreux événements officiels comme la Nuit blanche de l’école d’architecture McEwen et les pièces de style guérilla vues à l’intérieur des condos proposés pour The Brewer Lofts.


Partenaires