de la part de claude: fin de la panique, début de l’épique?

j’ai eu le privilège de bloguer ici depuis mars 2020. comme mon art se déroule dans des gestes de ou proches de la survie (survival art), pour moi et pour ma communauté, ce blogue a été au travers de différentes phases liées à ma propre survie durant 2020. qu’ai-je découvert par rapport à « bloguer »?

j’ai appris que le blogue de la GNO peut servir d’espace de survie psychologique, un espace qui permet à l’auteur de sentir sa dignité, alors qu’en parallèle elle est coupée en morceaux (mon cas pendant ma crise de logement à Toronto, de mars à août 2020).

plus récemment, j’ai appris que le blogue de la GNO peut être partagé avec un autre être humain et servir de coin protégé où se tissent les liens fragiles d’une nouvelle amitié à distance.

c’est là ce que j’ai eu la chance de vivre depuis janvier 2021, en compagnie de Ray Laporte, artiste de Sudbury. et nous voilà amis avec le besoin, non plus d’un coin protégé mais de réaliser notre amitié « offline », au travers de téléphones et de courriers par la poste qui vont inclure des dessins et de petites lettres.

ma relation avec Sudbury n’est pas finie pour autant.

ce blogue entre dans sa prochaine, peut-être dernière phase: épique.

vais-je déménager à Sudbury dans quelques années?

j’écrirai plus à se sujet plus tard.

claude