13 août 2020

une crise de logement est une oeuvre d’art.

la mienne a passé par une tempête de peur de devenir sans abri et de rage contre la ville de Toronto qui m’a refusé accès à une unité qui aurait été financièrement viable à long terme pour moi, après m’avoir fait attendre 7 semaines pour me donner réponse (on appelle ce genre d’unités « Rent-Geared-to-Income » ici).

maintenant, je me retrouve avec un contrat signé pour un apartment dont je ne pourrai pas payer le loyer. pourquoi? signer un contrat était nécessaire pour commencer une candidature pour un subside de logement (dans un monde un peu mieux fait, on recevrait le subside avant de chercher un logement et de signer un contrat, n’est-ce pas?) et signer un contrat m’évite aussi de me retrouver sans abri dans les prochaines semaines.

mercredi 19 août, je déménagerai et je ne sais toujours pas si la Province d’Ontario a accepté ma candidature pour le subside. pourquoi ceci est-il même possible? lorsque j’emballe mes choses, il me semble que je suis dans une réalité parallèle.

l’oeuvre d’art, vous la voyez?

et allez-vous m’aider à l’entendre?