André Martel


André est un artiste professionnel dans le paysage culturel de la capitale nationale depuis une trentaine d’années. Ses oeuvres font régulièrement l’objet d’expositions en solo et en groupe dans la région, en Ontario et au Québec. Il a été enseignant à l’Ecole d’art d’Ottawa de 2004 à 2015. Son cours au programme du diplôme était axé dans le premier volet sur la perception dite « post-verbale » et en deuxième phase sur la géométrie synergétique de l’espace de R. Buckminster Fuller, architecte, designer et futuriste américain.

André a été membre de Bravo-Est (Bureau des Regroupements des Artistes Visuels Ontarien) et du Centre d’artistes Voix Visuelle. Il a aussi travaillé à titre de consultant et de contractuel avec la Banque d’Art du Canada et avec le programme d’art public de la ville d’Ottawa, la Galerie Nationale du Canada, la Galerie d’art d’Ottawa ainsi qu’avec certains centres d’artistes. Il a fait partie de jurys pour La Banque d’Art du Canada et la Galerie 101 ainsi que Voix Visuelle pour l’achat d’œuvres d’art et pour la sélection de leur programmation.

 

Bien que ses antécédents soient solidement ancrés dans la sculpture et l’installation, depuis un certain temps, l’œuvre d’André Martel s’est tournée vers la performance. Toutefois, ses préoccupations et thématiques de recherche et de raisonnement sont toujours axées sur une réflexion philosophique et l’émergence de la créativité dans la conscience humaine. Martel est animé par le désir d’entrer en contact directement avec le public, vêtu d’un personnage de sa propre conception, pour l’inviter à jouer avec l’œuvre et l’artiste. C’est un art vivant, humain, humoriste et très spontané, où tout passe par l’objet. Ces appareils loufoques deviennent alors les accessoires du personnage, bien que sans aucun fonctionnement réel, piquent la curiosité, attirant le public vers son personnage, nommé « Professeur Gustave Erronéous Morbeus ».